jeudi 4 décembre 2014

Kep, la déroutante et envoûtante cité balnéaire

Kep est une petite station balnéaire du sud du Cambodge. Autrefois l'aristocratie cambodgienne vivait ici comme en témoignent les nombreuses maisons à l'abandon qui surplombent la côte. A Kep, on dirait que le temps s'est arrêté sur cette époque tragique, les maisons sont toujours là, envahies par la végétation, squattées par les singes et les vaches. On ne peut pas occulter l'horreur vécu ici.
Pourtant aujourd'hui Kep nous paraît renaître de ses cendres. De nombreux hôtels y voient le jour, le tourisme se développe sans pour autant se tourner vers un tourisme de masse. Les prix sont un peu plus élevé qu'à Sihanoukville, la grosse station balnéaire du sud cambodgien, mais les hôtels sont d'un meilleur standing. Il n'y a pas d'activité balnéaire, seule une plage artificielle. Mais Kep est un endroit paisible, loin du chaos des villes cambodgiennes, l'endroit idéal pour se reposer, profiter et découvrir la campagne environnante très belle. La ville est très étalée, il n'y a pas vraiment de centre ville, seule une place on l'on trouve restaurants, commerces, guesthouses. (pour info, il y a bien un ATM à Kep, le Lonely Planet mentionnant que non) Le reste de la ville est éparpillé. 







L'attraction phare de la ville est son marché aux crabes. Le spectacle vaut vraiment le coup d'œil. Les pêcheurs ramènent les crabes, dans des nattes qui restent dans l'eau de mer jusqu'à ce que les crabes soient vendus. Il y a plein de stands pour manger, poissons, sèches, crabes et crevettes cuits au barbecue. A côté du marché on trouve tout une série de restaurants de fruits de mer.









 
De nombreux resorts ouvrants leur porte, on peut facilement aller une journée au bord de leur piscine, à condition de consommer. Ce sont des très beaux hôtels, offrants pour la plupart de magnifique vue, permettant de voir de beaux couchés de soleil.

 

De Kep, on peut facilement visiter les plantations de poivres, plus connu sous le nom de poivre de Kompot. Kompot étant la ville voisine célèbre pour son poivre. Nous apprendrons que le poivre est originaire de Kep et que c'est là que se trouve les petites plantations locales, kampot développant plus une production industrielle. 

 
On découvre ici une vie rurale un peu hors du commun. Sur les routes, on trouve toutes sortes d'engins d'agriculture inidentifiables. Les rizières sont très belles. On voit tout plein d'animaux comme des vaches, buffles, chèvres. Il y a des enfants partout. Lorsqu'on passe devant eux, ils nous font de grands signes avec de grand sourires. 

Si la plage n'est pas des plus belles à Kep, pour profiter de la mer on peut prendre un petit bateau et partir sur l'île du Lapin (koh tonsay) à 1/2 heure de la côte. On peut y passer une journée ou plusieurs jours dans de petits bungalows en bambou en bord de plage. Même si le sable n'est pas celui d'une plage de rêve, l'ambiance y est détendue, il n'y a pas trop de monde et on y mange très bien pour vraiment pas cher. Une jolie découverte pour nous. Nous y avons passé la journée avec nos amis les PYM. Nous avons fait la rencontre d'une famille Khmer musulmane, qui nous a gentiment offert des crabes et crevettes qu'ils avaient cuisiné. Nous avons passé l'après-midi à jouer au ballon avec eux. Une super journée!  







 
Notre séjour devait durer 3 jours, on y est finalement resté une semaine. Nous y avons fait de belles rencontres, en particulier Kaina, sa sœur Holly et leur papa, qui tiennent un restaurant à Kep, avec qui nous avons bien rigolé et passé de supers moments , sans oublier Rottana, la manager de la guesthouse, qui a été adorable et avons retrouvé nos amis tourdumondiste Prisca, Yannick et Maeween, avec qui nous avons passé de très bons moments.

Kep pratique:
 
Pour dormir: Rega Guesthouse, petit chambre à 14 dollars la nuit, tenue par un jeune couple de français. Le charme de la Guesthouse est fait par son ambiance ultra détendue et son beau jardin. C'est l'endroit idéal pour faire des rencontres. Le personnel est adorable et on y mange super bien.

Pour manger:
le Toucan au marché aux crabes, tenu par une khmer, toute mignonne qui se décarcasse pour ses clients.
Le Koki, sur la place centrale, tenue par des français, un papa et ses deux filles adorables. Cuisine internationale et khmer, très bonne, produits très frais. Ils font de délicieuses pizza.
Le Breezes, tenue par des suisses, au bord de mer avec une magnifique vue (pas de plage),pour son ambiance relaxe, ses tapas et ses plats rafinés.
 
Pour profiter de la piscine: le Kep Lodge a une belle piscine, bien propre. On peut y passer la journée en consommant. La cuisine y est très bonne

Pour les couchés de soleil: le Sailing Club ou le Breezes

A Voir et à faire 
Les plantations de poivres
Les grottes de Kompong Trak
La plage Augkeal
Le lac secret
Kampot
L'île du Lapin
Le marché aux crabes
Les couchés de soleil
Profiter de la vie!
 

5 commentaires:

  1. Merci pour ce post qui me donne hâte de découvrir Kep et sa région.......

    les plantard

    RépondreSupprimer
  2. Nous avions adoré Kep : cette petite ville paisible avec ses crabes succulents. Une nuit passée sur Koh tonsay, des vadrouilles en scooters dans la campagne... tout cela me rappelle de très très bons souvenirs... par contre lorsque nous y étions en 2011, il n'y avait pas de guichet de retrait, il fallait se rendre à Kampot pour trouver un ATM.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour !
    Merci pour ces bonnes infos pratiques ! Nous serons au Cambodge dans quelques jours, et cette région me tente beaucoup, ça à l'air top ! Nous suivrons vos conseils de près :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est content que nos infos vous aident!

      Supprimer